La plupart des sources sont fleuries. Les fleurs coupées, aujourd’hui bien souvent en plastique, constituent un geste de générosité de l’être humain envers la source. Felipe Ribon dessine donc un vase pour escorter cette galanterie. Attaché à la lune et à la féminité, l’argent dont le vase est entièrement constitué permet, par les reflets qu’il recueille sans les distinguer du fait de sa forme organique et ondulée, d’accueillir les environs dans sa surface. Par le mouvement incessant de la lumière, il prouve qu’il n’y a pas a priori de frontières entre les différentes entités qu’il rassemble.

Felipe Ribon, Vase océanique, 2024
Métal argenté
Dimensions : D. 530 × H. 230 mm
Produit par l’atelier Marischael
Collection du mudac, Lausanne

Felipe Ribon, Bassin en pierre des Alpes, 2024
Dimensions : D. 1000 x H.4 mm

Produit par Panetti Marmi
Collection du mudac, Lausanne