Architecture

Le projet des architectes portugais Francisco et Manuel Aires Mateus regroupe en un seul édifice deux musées : le mudac et Photo Elysée.

Mudac et Photo Elysée, Plateforme 10 © Emmanuel Denis / William Gammuto Sàrl

Une architecture forte, cohérente et lumineuse

Cet ouvrage architectural se caractérise par une large faille qui sépare le mudac, dans la partie supérieure, de Photo Elysée, socle du bâtiment. Chacun y trouve sa place, unifié par un espace d’accueil et de rencontres, prolongement de l’esplanade publique. Son ouverture lumineuse, qui relève d’une prouesse d’ingénierie, signale aux publics l’entrée commune.

En un seul volume, ce projet réunit de manière synthétique la dualité et la complémentarité des deux musées, notamment par le traitement de la lumière. Qu’elle soit zénithale et uniforme pour le plateau du mudac, ou latérale et ponctuelle pour celui de Photo Elysée, la lumière vient renforcer l’identité de chacun des musées.

Vue de l'installation "Déballage" de Christian Marclay, espaces du mudac à Plateforme 10, novembre 2021 © Christian Marclay. Photo © William Gammuto Sàrl

Des espaces exceptionnels

Le musée bénéficie près de 1 500 m2 de surfaces pour toutes ses expositions temporaires ou semi-permanentes. Quant à l’espace de médiation, installé au cœur des salles d’exposition, il dispose de 89 m2.

Le doublement des surfaces d’expositions du mudac donne la possibilité de réaliser des projets de grande envergure. La valorisation de ses collections dans des modes de présentation dynamiques, évolutifs et innovants permet la création de projets de médiation destinés à différents groupes de publics.

De plus, un espace dédié à des petits projets spécifiques peut de plus être activé selon les besoins et répondre ainsi à une actualité brûlante ou faire écho à une exposition du Musée cantonal des Beaux-Arts ou de Photo Elysée. Enfin, le plateau que constitue l’espace global d’exposition du mudac permet de présenter simultanément une à plusieurs expositions.

Vue aérienne_P10

Mis en résonance avec le Musée cantonal des Beaux-Arts, ce spectaculaire bâtiment dessine un nouvel espace public sur l’esplanade destinée à devenir un lieu de vie.

Les Musée et Jardins botaniques cantonaux, en partenariat avec les services de la Ville de Lausanne, créent à l’ouest, sur la voie de mobilité douce, un parcours didactique mettant en scène la biodiversité de la végétation urbaine.

Face au Musée cantonal des Beaux-Arts, 14 arcades accueillent des activités culturelles, créatives et éducatives ainsi qu’une terrasse et d’un café.

Plateforme 10

La réunion du Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA), de Photo Elysée et du mudac, complétée les fondations Toms Pauli et Félix Vallotton, forme un nouveau quartier des arts d’une surface de 25’000 m² au cœur de la ville de Lausanne.

Historique

De 1967 à 2000 à l’avenue de Villamont, puis de 2000 à 2021 à place de la Cathédrale, et prochainement à Plateforme 10, le mudac continue de favoriser la transdisciplinarité et la dynamique des échanges avec d’autres disciplines.

À propos

Le mudac – Musée cantonal de design et d’arts appliqués contemporains est l’unique institution en Suisse romande entièrement dédiée au design.

Partenaires de construction du bâtiment du mudac et de Photo Elysée

Les bâtiments qui composent Plateforme 10 ont été construits avec le soutien du Canton de Vaud, de la Ville de Lausanne et les partenaires privés suivants que nous remercions chaleureusement :

Loterie Romande
Fondation Leenaards
Fondation Anita et Werner Damm-Etienne
Fondation Les Mûrons
Audemars Piguet
Fondation Philanthropique Famille Sandoz
Fondation SHW (Sylvia Waddilove)
Fondation Ernst Göhner
Mobilière Suisse Société Coopérative
Sicpa S.A.